Tampon en bois

Qu’il soit utilisé au bureau ou à la maison, pour le travail ou pour du bricolage. Le tampon encreur en bois est un must-have. Découvrez tout à son sujet !

Personnalisable

Le texte / le dessin de votre choix sur votre tampon.

Créatif

Outil idéal pour les fans de loisirs créatifs.

Pratique

Petit et léger, le tampon en bois s’emporte partout.

CARACTERISTIQUES

Le tampon encreur en bois dans tous ses états

Pour la plupart d’entre nous, « tampon » ou « tampon encreur » évoquent « Officiel », puis « Société » ou « Entreprise », ou tout autre mot relatif à un métier. Lorsqu’il est précisé « tampon en bois », … certains pourraient se poser la question : « On n’utilise pas plutôt des tampons en métal ? » Effectivement oui, mais l’usage du tampon en bois s’est élargi et il a particulièrement la côte dans l’art décoratif. Généralités sur le tampon encreur et tour d’horizon sur le tampon en bois dans le présent article.

Des tampons encreurs pour tous les jours

Un tampon encreur permet d’imprimer une inscription prédéfinie de façon rapide. Il se révèle alors indispensable dans les activités de secrétariat et de comptabilité, à savoir dans le traitement des courriers, des contrats et des factures. Un tampon encreur permet de dater et d’estampiller les documents avec les coordonnées de la société ou du service administratif concerné. Nous connaissons aussi les tampons comportant les mentions « Payé », « Confidentiel », … etc. Sinon, le tampon encreur est également retrouvé en milieu agro-alimentaire et pharmaceutique, pour l’impression des dates de péremption par exemple. Des enseignants utilisent des tampons pour apposer de jolies frises dans les cahiers de leurs élèves ou encore pour les noter (certains restent dans le classicisme avec des appréciations comme « Excellent », « Bien », …, mais d’autres choisissent de s’exprimer avec des smileys, également parlant). Enfin, le commerce regorge de tampons encreurs à usage récréatif. En fait, vu que tout peut être tamponné (papier, plastique, tissu, voire métal et bois), le tampon encreur peut être utilisé dans divers aspects de la vie quotidienne.

 

De quoi est constitué un tampon encreur ?

Un tampon encreur comporte principalement une empreinte ou un timbre. Il s’agit du support dans lequel l’inscription à imprimer est moulée. Ce support peut être en caoutchouc (noir traditionnel ou blanc comme pour les tampons « cling »), en résine, en silicone (tampons transparents ou tampons « clear » ou « clear stamps ») ou encore en mousse.

Cette empreinte peut être rectangulaire (la forme classique pour l’estampillage des mentions légales d’une entreprise par exemple), carrée (pour les logos habituellement), ronde (le plus souvent utilisée par les associations, les écoles, … etc.), ovale (une variante de la forme ronde)… etc.

L’empreinte ou timbre doit être montée sur un support pour sa prise en main. Il peut s’agir d’un manche en bois, d’un bloc de bois ou en acrylique (pour les tampons transparents ou cling) ou encore d’une structure plus élaborée : le plus souvent, les tampons destinés à un usage professionnel sont constitués d’une armature en métal ou acier, plus résistante à un usage intensif. Il existe aussi des structures en plastique pour les personnes obligées d’emmener leurs tampons avec elles mais ne désirant pas s’encombrer. Certains tampons sont commercialisés sous forme d’un petit gadget facile à glisser dans une poche ou cachés dans un stylo.

Un tampon encreur ne servirait à rien sans encre, d’où l’importance de l’encreur. Nous connaissons tous les boitiers d’encre, avec une mousse absorbante. Par contre, le tampon encreur automatique intègre immédiatement dans sa structure une cassette encreuse.

Quelques mots à propos des encres. Outre l’encre classique à utiliser sur du papier basique et toutes autres matières absorbantes, il existe aussi :

  • L’encre à séchage rapide : destinée aux matières peu, voire non absorbantes et nécessitant un séchage à l’air libre (papier photo, papier pelliculé, papier glacé, papier kraft, carton, calque, …. etc.).
  • L’encre à séchage ultra-rapide : pour tout objet en plastique.
  • L’encre spéciale textile type coton (pour des vêtements, paniers, …) ou permanente (idéale aussi pour le bois).

Sinon, le marché des encres propose aussi des variantes originales, comme l’encre blanche, à utiliser sur du papier coloré d’origine, l’encre phosphorescente, ressortant dans le noir ou avec une lampe UV, utilisable sur la peau ou encore les encres à paillettes…

LE CHOISIR

Tampons encreurs : avantages et inconvénients

Quelle emprunte choisir pour son tampon ?

 

Empreinte en caoutchouc

N

Avantages

Traditionnel. Convient notamment aux encres à base d’alcool.

Avec la structure poreuse du caoutchouc, l’empreinte restitue mieux l’encre et donc les inscriptions.

Caoutchouc = résistance.

Le caoutchouc blanc (tampons « cling ») allie les avantages du caoutchouc à ceux de la transparence.

M

Inconvénients

Empreinte en résine

N

Avantages

Convient plutôt aux encres à base d’eau.

M

Inconvénients

Les encres à base d’alcool s’y fixent moins bien. Par sa structure « fermée » (par opposition à la porosité du caoutchouc), la résine restitue moins bien l’encre. Moins résistante dans le temps.

Empreinte en silicone

N

Avantages

Sa transparence permet à l’utilisateur de positionner très précisément son impression.

M

Inconvénients

Les encres à base d’alcool s’y fixent moins bien.

Par sa structure « fermée » (par opposition à la porosité du caoutchouc), la résine restitue moins bien l’encre.

Moins résistante dans le temps.

Empreinte en mousse

N

Avantages

Offre un rendu original.

M

Inconvénients

Peu durable.

Quelle matière choisir pour son tampon ?

Tampon encreur en métal

N

Avantages

Résiste à un usage intensif quotidien.

M

Inconvénients

Plus lourd qu’un tampon en bois ou en plastique.

Tampon encreur en plastique

N

Avantages

Léger et compact, facilement transportable.

M

Inconvénients

Fragile.

Tampon encreur en bois

N

Avantages

Pratique : il peut être adapté à toutes les dimensions d’empreinte (le format peut atteindre celui d’une feuille A4). Bois = robuste sans risque de fissure, mais léger.Prise en main agréable grâce au manche ou moulures latérales (si bloc).

Ecologique.

M

Inconvénients

Quelle type de tampon choisir ?

Tampon encreur professionnel

N

Avantages

Peut contenir toutes les mentions légales de la société. Personnalisable.

M

Inconvénients

Nombre de caractères / lignes limité.

Tampon folioteur

N

Avantages

Permet de numéroter rapidement sans fatiguer (très utile dans l’impression de billets, tickets, …).

M

Inconvénients

Sert uniquement à numéroter.

Tampon dateur

N

Avantages

Permet de gagner en temps et en énergie lors du datage de documents.

M

Inconvénients

Nombre de caractères / lignes limité.

Tampon automatique

N

Avantages

Ne nécessite pas d’encreur à part. Réutilisable en changeant l’empreinte. Couleur de l’encre modifiable.

M

Inconvénients

Nombre de caractères limité.Doit être rechargé. Coûteux.

Tampon pré-encré

N

Avantages

Pratique : immédiatement chargé en encre. Personnalisable.

M

Inconvénients

Nombre de caractères limité.Doit être rechargé. Coûteux.

Tampon non automatique (tampon en bois, …)

N

Avantages

Personnalisable à volonté.Utilisable avec différentes couleurs d’encre. Non salissant..

M

Inconvénients

Nécessite un encreur à part. Utilisation possiblement chronophage.

Tampon à molette

N

Avantages

Plusieurs inscriptions disponibles sur un seul tampon. Si tampon à molette à alphabet, permet de créer des mots.

M

Inconvénients

L’usage est limité aux inscriptions prédéfinies. Utilisation possiblement contraignante, à moins d’un usage récréatif : il faut tourner la molette jusqu’à l’inscription souhaitée.

Tampon électronique

N

Avantages

Permet de gagner du temps, de marquer, de suivre et d’authentifier un document pour le suivi de colis, dossiers, … etc.

M

Inconvénients

Convient plutôt à un cadre professionnel.

Le tampon bois

Tout sur le tampon encreur en bois

Tampon en bois comique
Tampon en bois
Plusieurs tampons sur un bureau

Si dans les milieux professionnels, les tampons en métal ont possiblement détrôné le tampon en bois, ce dernier a encore de beaux jours devant lui. Pourquoi ? Tout d’abord et avant tout, l’usage d’un tampon en bois reste à la fois économique et écologique. Ensuite, comme il peut être sculpté à n’importe quelle dimension d’empreinte en caoutchouc, il se prête à toutes les fantaisies. Il est possible d’en posséder pour chaque inscription, illustration, … souhaitée.

Avec un tampon en bois, il est possible d’imprimer tous les caractères, sur une simple ligne, comme il est possible de faire ressortir toute une page de motifs, de figures et de formes. Un tampon en bois permet aussi d’utiliser différentes couleurs. Le même motif peut être reproduit en bleu, puis en jaune, voire en multicolore. Enfin, un tampon en bois reste décoratif, donnant un effet vintage sur un plan de travail.

Pour ces raisons, le tampon en bois s’est frayé un chemin dans d’autres sphères, à savoir les loisirs et l’art décoratif. Supportant toutes les personnalisations, le tampon en bois fait notamment le bonheur des amateurs de Do-It-Yourself (DIY) comme le scrapbooking ou l’art de la carterie.

 

Comment choisir son tampon encreur en bois ?

Tout d’abord, vous pouvez vous référer au bois dont le tampon a été tiré. Le plus souvent, les fabricants utilisent du chêne ou du hêtre. A noter toutefois que certains adeptes du DIY citent aussi le merisier et le tilleul. Sinon, au Japon, le cerisier sert à la fabrication d’estampes. Les tampons de bois indiens (ou tampons batik selon certains) sont traditionnellement sculptés dans du bois de rose ou du teck.

Quoiqu’il en soit, la forme et les dimensions du tampon en bois dépendent surtout du format du texte / motif à imprimer. Et ici, tout est possible. Il vous incombe de définir vos limites. Vous pouvez imaginer des mots, des images, des motifs, abstraits ou non, des plus simples aux plus compliqués. Nous vous parlions des tampons indiens avec leurs motifs floraux (fleur de lotus, fleur de vie, arbre de vie, …), animaux (éléphant, naja, …), leurs représentations de divinités, … etc.

Tampons en bois pour scrapbooking

Avec un tampon en bois, vos cartes, invitations, … peuvent faire la différence. Imaginez un faire-part de mariage avec un tampon reprenant les initiales des mariés et la date de l’évènement … Puis, les menus, et plus tard, les cartes de remerciements et les faire-part de naissances pourront également être marqués de ce « sceau ». L’effet serait joli tout de même.

Sinon, le tampon en bois convient tout particulièrement aux inconditionnels de scrapbooking. Il permet de scénariser des photos de façon originale et unique et ce, sans perdre plus de temps puisqu’il suffit de commander le tampon en bois et même de demander une personnalisation.

En scrapbooking, vous pourrez réaliser une simple impression en suivant la procédure décrite infra, en veillant à utiliser de l’encre à séchage rapide. Par contre, vous pourrez aussi utiliser votre tampon autrement, comme dans l’embossage à chaud. Il s’agit de mettre du relief dans vos œuvres artistiques. En sus de votre tampon en bois, vous aurez besoin d’encre à embosser, de poudre d’embossage, de colle et d’un pistolet chauffant. Et voilà une autre idée de décoration en sus du tamponnage classique et des autres éléments d’embellissement pour scrapbooking !

Utilisation d’un tampon encreur en bois

Le but est de faire apparaitre de façon parfaite, soit complète et sans bavure ni coulure l’inscription sur le tampon. Contre les coulures, l’encre doit être appliquée ou badigeonnée de manière fine sur l’empreinte du tampon en bois. Vous l’aurez remarqué, ceci est à l’inverse du tampon automatique (en tournant, c’est l’empreinte qui vient s’imbiber de l’encre contenue dans la cassette encreuse). Ainsi, vous devez prendre l’encreur et le tapoter délicatement sur l’empreinte jusqu’à ce que celle-ci soit entièrement colorée. L’idéal serait de posséder des encreurs de différentes tailles. Cependant, ne vous laissez pas arrêter par ce détail. Si votre encreur est plus petit que votre tampon, tamponnez-le contre ce dernier progressivement, par petites portions de surface. Dans le cas contraire, veillez à travailler bien à plat. Si vous souhaitez associer des couleurs, prenez par exemple une lingette, déposez-y des gouttes de couleurs selon la disposition que vous souhaitez, puis servez-vous de la lingette comme d’un encreur.

Si éventuellement vous avez mis trop d’encre sur votre tampon en bois, pas de panique : avec du papier absorbant ou un chiffon très légèrement humide, épongez le surplus (ou le tout si vous décidez de recommencer l’opération).

Si vous souhaitez reprendre un tampon en bois ayant déjà servi, n’oubliez pas de rincer l’empreinte à l’eau claire, puis de la sécher avec un chiffon sec avant de l’imprégner d’encre. Ceci vous permettra d’éviter les bavures et / ou marques indésirables.

Après avoir encré votre tampon en bois, procédez à des essais sur ce qui pourrait faire office de brouillon (avec le temps, cette partie ne sera peut-être plus obligatoire, puisqu’en pratiquant, vous parviendrez à déterminer la quantité d’encre suffisante. Du papier à relief n’absorbera pas la même quantité d’encre que du papier basique).

Pour tamponner à proprement parler, faites-le sur une surface lisse et plane (pour les gros tampons, certains adeptes du DIY préconisent tout de même de travailler sur une surface légèrement molle type feutrine). Lorsque vous apposez le tampon, veillez à ce qu’il reste bien parallèle à la surface à tamponner, appuyez fermement puis relevez délicatement.

Terminez en prenant soin de refermer le boitier encreur afin d’éviter que l’encre sur la mousse ne sèche.

Entretien d’un tampon encreur en bois

Un nettoyage dans les règles de l’art vous permettra d’éviter que l’encre ne sèche et s’incruste de façon permanente dans les interstices des inscriptions.

Le nettoyage concerne surtout l’empreinte en caoutchouc. Après chaque utilisation, essuyez-la avec un papier absorbant, une lingette ou un chiffon doux et non pelucheux. Sinon, vous pouvez utiliser un tapis de nettoyage pour tampon. Vaporisez-y votre produit et frottez-y le tampon jusqu’à ce qu’il soit débarrassé de toute trace d’encre. Si vous pouvez procéder en profondeur, avec de l’eau tiède ainsi que du liquide-vaisselle ou tout autre nettoyant spécifique (encre non aquarellable, à séchage rapide), passez entre les interstices avec une brosse à dents souple ou à ongles. Ensuite, rincez votre tampon à l’eau claire et essuyez-le avec un essuie-tout ou un chiffon sec propre non pelucheux.

Maintenant que vous savez tout sur le tampon en bois, réveillez l’artiste en vous et laissez votre imagination vous emporter !

Sur le même sujet

Encore plus d’infos sur le tampon en bois

Comment utiliser un tampon en bois pour le scrapbooking ?

Comment utiliser un tampon en bois pour le scrapbooking ? Vous souhaitez personnaliser votre album ou vos pages de scrapbooking ? Pourquoi ne pas utiliser un tampon en bois ? Il est simple d’utilisation et disponible sous différents motifs. Vous ne savez pas encore...

Comment nettoyer un tampon en bois ?

Comment nettoyer un tampon en bois ? Qu’il soit d’usage professionnel ou personnel, le tampon en bois nécessite un entretien régulier afin de rallonger sa durée de vie. Comment devez-vous donc vous y prendre ? Voici quelques conseils pour nettoyer efficacement votre...

Comment personnaliser son tampon encreur en bois ?

Comment personnaliser son tampon encreur en bois ? Que vous soyez une entreprise ou un particulier, l’utilisation d’un tampon encreur est indispensable. Vous pouvez vous en servir pour authentifier des documents, valider des procédures administratives, marquer un...